Colizen

Publié le par Ismaël L. KELANI

Transport Linker (TL) a interviewé Fabien ESNOULT (FE), Co-fondateur de la société Colizen.



A propos de Colizen

 

- Entreprise créée suite à une importante enquête menée en 2006 sur les besoins des internautes en terme de livraison
- Effectue des livraisons aux particuliers, en leur proposant une plage horaire de 30 minutes
- Fonds propres de 500 K€
- Emploie environ 30 personnes
- Possède une flotte de 7 véhicules thermiques et 9 véhicules électriques

- Colizen a 2 agences : Portes D’orléans et Aubervilliers. Aujourd’hui, ils traitent 1300 colis par jour, ils estiment qu’ils en auront 4000 en juin 2010.

 

Le process des livraisons chez Colizen :

0/ Le destinataire est au courant de l’heure de livraison au moment de son achat

1/ Réception des informations livraisons envoyées par le chargeur (avant les colis)

2/ Organisation des tournées (avant les colis)

2 Bis/ Les destinataires qui n’auraient pas pu choisir d’heure de livraison au moment de l’achat se voient proposer une heure de livraison (avant les colis et en général la veille de la livraison).

3/ Edition des étiquettes (avant les colis)

4/ Pose des étiquettes (lors de l’arrivée des colis) sur les colis de 1 à 25 pour chaque tournée

5/ Livraison par le chauffeur en suivant l’ordre de livraison

6/ Le destinataire peut prévenir jusque 15 minutes avant la livraison le livreur, celui-ci est informé sur son tel et ne livre donc pas. Le destinataire se voit proposer un autre horaire de livraison.


L’objectif de Colizen est de créer de la valeur autour du transport.

 



L'interview de Fabien ESNOULT (Co-fondateur, Colizen)

 


TL : Quels clients ciblez-vous ?

 

FE : Nous visons principalement les webmarchands qui ont des clients qui pour une raison particulière peuvent avoir besoin d’une livraison haut de gamme, ou encore les webmarchands qui veulent soigner leur image auprès de leurs clients. Notre clientèle est en général composée de CSP + situés dans les zones urbaines.

 


TL : Comment percevez-vous le marché de la livraison aux particuliers ?


FE : Pour Colizen, le marché de la livraison aux particuliers se segmente en 3 niveaux de services :

  • La livraison en points relais ou bureaux de poste,
  • La livraison à domicile sans plage horaire précise ou à un horaire non adapté aux particuliers (Coliposte et Chronopost)
  • La livraison sur rendez-vous en main propre par un livreur « propre sur lui » en prévenant à l’avance (environ 30 minutes) le destinataire que le livreur est en chemin.


TL : Qu'est ce qui vous différencie des coursiers classiques?

 

FE : Nous ne sommes pas des coursiers car notre métier est complément différent : un coursier organise  ses courses en  temps réel en optimisant sa flotte. Colizen organise ses tournées avant de recevoir les colis. Dés que nous recevons l’information, nous optimisons les tournées de manière à ce que quand les colis arrivent physiquement, les tournées soient déjà organisées.

Un coursier lui fait de l’optimisation temps réel des flux via une géolocalisation des coursiers. Ils ont peu de temps pour s’organiser, cela s’apparente à un métier de taxi, alors que nous bénéficions d'au moins une demi journée pour optimiser les tournées en cherchant à mutualiser les flux des différents chargeurs.

 

 

TL : Quel est votre principal atout?


FE : Notre point fort est notre système d’information qui comprend notamment l’optimisation des tournées adaptées aux zones urbaines et qui permet de prendre des livreurs qui « présentent » mieux comme des étudiants mais qui ne connaissent pas le quartier. L’outil permet au livreur de bien livrer sans connaître le quartier.

La seconde caractéristique de l’organisation Colizen est de créer des agences « dans » les villes et non dans la périphérie (à plusieurs dizaines de KM) des villes.

 

 

TL : Pouvez-vous nous présenter votre organisation?

 

FE : Nous gérons les colis à partir de notre agence. La collecte des colis chez les clients et leur acheminement jusqu’à l’agence Colizen est prise en charge par le client. Pour le client qui le souhaite, Colizen peut confier cette partie à des sous-traitants mais ce n’est pas notre métier.

Lorsque les colis arrivent en agence, ils sont ré étiquetés avec un numéro, de 1 à 25 qui représente l’ordre de livraison des colis pour le livreur. Le livreur n’a pas à se demander par quel colis commencer, il doit suivre l’ordre donné de livraison des colis.

Colizen peut organiser plusieurs tournées dans la même journée. Par exemple, 3 tournées sont organisées pour Interflora contre 1 pour Nespresso.

Toutefois, nous essayons de mutualiser les flux des chargeurs. Nos livreurs ont des profils d’étudiants et les tournées ne sont pas « fatigantes ».

 

 

 

TL : Quelles prestations proposez-vous?

FE : Nous proposons des prestations sur mesure. Par exemple, pour Nespresso, nous livrons les clients avec un uniforme Nespresso et en tenant le colis d’une certaine manière au moment de la remise en main propre. Nous reprennons également les capsules usagées et les réintègrons dans un schéma de reverse logistic pour recyclage. Les colis sont reçus la veille et livrés le lendemain. Pour Aquarelle, nous effectuent 3 livraisons par jour, les colis sont réceptionnés peu 1 à 2 heures avant la livraison.

 

Toutefois, nous faison plus de J+1 (reçu la veille en agence, livraison le lendemain, NDLR). Le service est disponible 6 jours sur 6 entiers et le dimanche matin.

La prestation de base consiste quand même à proposer une plage horaire de livraison de 30 minutes et à prévenir le client de l’arrivée du livreur 30 minutes avant, par mail ou SMS .

 

 

TL : Quelles sont vos perspectives de développement?


FE : Nous envisageaons de nous développer sur Paris et même sur le reste de la France. La prochaine ville à l’étude est Bordeaux qui devrait (l'agence) être ouverte cet été.

 

L’un des partenaires forts dans ce développement semble être JM Bruneau qui a confié une partie de ses livraisons « BtoB » à Colizen dans les 14eme et 6eme arrondissements. Cela représente 200 à 350 colis/jour.

Cette livraison « BtoB » permet à Colizen d’amortir ses coûts et ils ont des projets pour étendre la zone de livraison.NDLR

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article